Bandeau Bulles

LES SERVICES SONT NOTRE AVENIR

C’est une longue interview qu’a accordée Christian Nibourel, Président du Groupement des Professions de Services, aux Echos ce jour, sur le thème des Services et de leur place en France. Extraits :

Il est temps d’installer les services comme un secteur majeur de l’économie. C’est la raison pour laquelle nous allons adresser au gouvernement et aux parlementaires une lettre ouverte de sensibilisation. Aujourd’hui, les services marchands représentent près de 50% de la valeur ajoutée produite en France (près de 80% si on ajoute le commerce et les services publics) et 9,8 millions d’emplois marchands. Les ménages y consacrent plus de 60% de leur budget à la consommation. Au cours des 15 dernières années, leur poids n’a cessé de croître. Il faut rappeler que les services ont généré plus de 95% de la croissance en France dans les années 2000. En 2013, 80% des emplois créés l’ont été dans les services et dans ce secteur, la balance commerciale est positive, de 18 milliards en 2013.

Le monde est entré dans l’ère des Services – et cette évolution est irréversible.

Cela est vrai depuis un certain temps déjà et on ne reviendra pas en arrière. D’autant que nous sommes entrés dans l’époque du collaboratif, de l’usage et de la fluidité. On est dans l’ère du lien plus que du bien. Tout cela est bien sûr rendu possible par le numérique. Il suffit de voir le succès du covoiturage et de Blablacar. Aujourd’hui, on n’achète plus une voiture, mais de la mobilité. Il ne s’agit pas d’opposer les services à l’industrie, loin de là.

Autrement dit : on n’imagine plus une voiture sans un GPS, un pèse-personne sans une connexion Wi-Fi. Les industriels ne vendent plus des biens secs, mais des solutions dans lesquelles un bien est associé à une multitude de services.

Pour retrouver l’interview dans son exhaustivité, vous pouvez vous rendre ici.

Logo